Acheter sur Internet en toute sécurité

  Internet

Votre argent : acheter sur Internet en toute sécurité

http://s1.lprs1.fr/images/2017/05/23/6977694_esy-012211823_1000x625.jpg

 

Pour éviter les fraudes, il existe des alternatives au paiement avec votre carte bancaire habituelle. Profitez-en !

Acheter sur Internet est un acte devenu anodin mais qui, parfois, tourne mal : le taux de fraude sur les paiements par carte bancaire à distance est vingt fois supérieur à celui qui porte sur les paiements chez les commerçants, d’après le rapport 2015 de l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement. On constate un euro de fraude pour 440 euros de paiements à distance. Pas de panique : en cas d’usurpation de votre carte, la banque a l’obligation de vous rembourser intégralement même si vous n’avez pas souscrit d’assurance moyens de paiement. Mais pour éviter ces désagréments, plusieurs solutions existent.

Optez pour la carte à usage unique

De nombreuses banques proposent des cartes virtuelles à usage unique. Au moment de régler, le client se connecte au service et obtient un numéro éphémère. « C’est rassurant lorsqu’on achète sur un site peu connu ou à l’étranger. Mais tous les réseaux n’en proposent pas. BNP Paribas, Crédit agricole et LCL figurent parmi les grands absents », précise Romain Espinasse, responsable du comparateur de frais MeilleureBanque.com. Baptisées e-carte bleue, Payweb card ou Virtualis, ces cartes sont disponibles gratuitement à la Banque populaire occitane, chez Fortuneo, et au Crédit Mutuel Arkéa, payantes ailleurs. La cotisation annuelle atteint par exemple 19,20 euros à la Caisse d’épargne Hauts-de-France.

Réservez un compte à vos achats en ligne

Autre possibilité, vous pouvez ouvrir un compte Nickel (20 euros par an) ou C-zam (5 euros à l’achat + 12 euros par an) et utiliser la carte bancaire qui y est attachée pour vos achats en ligne. « En cas d’usurpation ou de vol de la carte, les dégâts sont limités au solde du compte puisque ces cartes n’autorisent pas de découvert », relève Romain Espinasse. Mais surtout, en cas de fraude, vous devez certes faire opposition sur votre carte Nickel ou C-zam, mais vous conservez l’usage de votre carte bancaire habituelle et ne risquez pas de vous retrouver sans moyen de paiement pendant plusieurs jours, le temps d’en recevoir une nouvelle après opposition. Le prix de la tranquillité.

Utilisez un service de paiement alternatif

PayPal, Paylib, Apple Pay, Orange Cash ou encore Amazon Pay et dans quelques mois Samsung Pay : de nouveaux services de paiement feurissent régulièrement. Chacune de ces solutions a ses spécifcités : toutes ne sont pas compatibles avec tous les sites de e-commerce, toutes les banques ou encore tous les équipements (ordinateurs ou smartphones). Il faut donc choisir en fonction de votre situation. Ainsi, Paylib permet aux clients de sept banques de payer gratuitement en ligne chez les milliers de e-commerçants partenaires sans utiliser leur numéro de carte bancaire. Il sufft de choisir le bouton Paylib pour payer sur le site et de s’identifer.

Romain Espinasse, responsable du comparateur de frais bancaires MeilleureBanque.com.

Crédits : Agnès Lambert|26 mai 2017, 10h01|MAJ : 28 mai 2017, 18h00

Laisser un commentaire